Aller au contenu principal

La partition graphique tchèque et slovaque : un phénomène de l’art intermédia Journée de la recherche et de la création artistique

Organisateurs

Université Paris Est, Versailles Saint Quentin en Yvelines, l’association aCROSS en coopération avec le CDMC et le Centre tchèque. Au cours de cette journée, le phénomène de la partition graphique sera approché sous l’angle des interactions entre la pensée du phénomène sonore et la pensée de l’image, la question de la spécificité et de l’originalité de la partition graphique dans la création tchèque et slovaque sera centrale dans les réflexions des musicologues et compositeurs - P. Graham et D. Matej, J.-M. Chouvel, P.-A. Castanet, J.-Y. Bosseur, M. Laliberté… L’événement sera accompagné par une exposition de partitions tchèques et slovaques et clôturé par un concert commenté - M. Adamciak, P. Graham, D. Matej, J.-M. Chouvel.

 

Comité scientifique

Pierre-Albert Castanet (GRHis–EA 3831, Université de Rouen), Xavier Hautbois (CHCSC-EA 2448, UVSQ-UPSAy), Martin Laliberté (LISAA- EA 4120, UPEM), Lenka Stransky (LISAA-EA 4120, UPEM ; GRHis–EA 3831, Université de Rouen)

Lieux

 

Centre culturel tchèque de Paris

18 rue Bonaparte 75006 Paris

Métro : Saint-Germain-des-Prés

 

Responsable de l’organisation et directrice artistique : Lenka Stransky

Sous le patronage de Son Excellence Monsieur Petr Drulák, Ambassadeur de la République tchèque et de Son Excellence Monsieur Igor Slobodník, Ambassadeur de la République slovaque.

Le terme de partition graphique apparaît dans les années 1950 (en liaisons avec des partitions d’Earle Brown, John Cage, Morton Feldman et Christian Wolff) : à la différence de la partition musicale traditionnelle, utilisant des signes conventionnels ayant une signification précise dans le but de transmettre l’information de manière univoque à l’interprète en vue de l’événement sonore de l’énoncé musical, chaque partition graphique devient une œuvre totalement originale, composée de graphismes non conventionnels et polyvalents, tirant son origine d’un rapprochement entre communication visuelle et sonore, mais qui, en même temps, peut acquérir - grâce à son caractère visuel - une valeur esthétique propre (sans que ce soit une condition nécessaire), et donc être considérée comme une entité plastique autonome.
Dans le cadre de la Journée de recherche et de création, nous souhaitons présenter ce fait artistique d’art intermédia qu’est la partition graphique au travers de la création particulièrement riche et originale de deux pays - la République tchèque et la Slovaquie. Car en dépit de conditions politiques et idéologiques peu favorables au développement de nouvelles formes d’art au cours de la seconde moitié du vingtième siècle, ces deux pays - formant alors la Tchécoslovaquie - n’en furent pas moins le théâtre d’expériences inédites, où compositeurs et plasticiens se sont attachés à explorer  - souvent dans la clandestinité - non seulement les grands courants artistiques qui se développaient dans les pays occidentaux, mais également des domaines interdisciplinaires, comme celui de la partition graphique. La création d’artistes tels que Milan Adamčiak, Milan Grygar, Václav Vokolek, Ladislav Kupkovič, Milan Knížák, Rudolf Komorous ou Peter Graham illustre admirablement le fait qu’en dépit d’un environnement politique difficile, l’art tchèque et slovaque a su garder sa place dans le contexte plus vaste de la culture européenne et apporter à cette dernière sa contribution d’une incontestable originalité.
Au cours de cette journée, le phénomène de la partition sera approché sous l'angle des interactions entre la pensée du phénomène sonore et la pensée de l’image (correspondances entre les arts, synesthésie, représentation du sonore et des structures musicales, évolution des pratiques d’improvisation,…). Une discussion sera initiée sur des thèmes qui touchent non seulement la pratique musicale mais aussi la philosophie, la psychologie  et l’esthétique des diverses formes d'expression artistique fondées sur les approches interdisciplinaires. La question de la spécificité et de l’originalité de la partition graphique dans la création tchèque et slovaque sera centrale dans les réflexions des participants.
Cet évènement sera accompagné d'une exposition de partitions tchèques et slovaques.
La Journée est organisée par l’association aCROSS (Arts-Création-Recherche-Outils-Savoirs-Synesthésies), le laboratoire Littératures Savoirs et Arts (EA 4120, Université Paris-Est) et le laboratoire CHCSC (EA 2448, UVSQ-UPSAy), en coopération avec le Centre tchèque de Paris et  avec le soutien de l’Institut slovaque Paris et le Centre de Documentation de la Musique Contemporaine à Paris (CDCM) et sous le patronage de l’Ambassade de la République tchèque et de l’Ambassade de la République slovaque.
S’inscrivant  dans le cadre des manifestations proposées à l’occasion du centième anniversaire de la fondation de l’Etat tchécoslovaque en 1918, cette Journée Art-Création-Recherche, dédiée à la création particulièrement originale des partitions graphiques tchèques et slovaques, accompagne le concert solennel d’ouverture des festivités culturelles et politiques du 30 janvier 2018 organisées par l’Ambassade de la République tchèque et l’Ambassade de la République slovaque à Paris.

D'autres actualités


Publié le

18 mars 2022 | Coordination : Maxime Boidy


Publié le

14 décembre 2021 | Organisatrices Cécile Reynaud & Gisèle Séginger


Publié le

25 mars 2022 | Séminaire organisé par Catherine Dominguès